WEEK-END EN AUVERGNE DU 2 AU 4 SEPTEMBRE 2017 : LES PUYS

 

 

J 1 PUY DE JUMES ET PUY DE LA COQUILLE : 9 KM ET 289 M DE DENIVELE

Il ne fait ni beau, ni chaud au petit matin au départ de Saulieu. Pour tout dire : il pleut. Il en faut plus pour décourager huit Patrachous, allez, ne traînons pas, Fabienne et Jean-Marie nous attendent à 10h précise sur l’autoroute à l’aire des volcans.

Nous sommes ravis de nous retrouver autour d’un café et d’une succulente brioche apportée par Odile.

Première anecdote : il faut faire la queue pour aller aux toilettes ! incroyable

Ne flânons pas ici, à nous l’Auvergne !

Nous voici au hameau de Beauregard , commune de Saint Ours Les Roches. Le temps de mettre les chaussures de rando et nous voilà partis pour les premiers puys du week-end.

Quelques gouttes n’entament pas notre entrain. Voici sur la droite, la montée au puy de Jumes qui culmine à 1100 m, une belle grimpette ! Il est déjà midi et nous décidons de pique-niquer au bord du cratère que nous venons de découvrir. C’est un endroit verdoyant.  Un couple de randonneurs s’installe en contrebas. Un timide rayon de soleil nous réchauffe un peu. Annie qui a un peu froid a sorti le foulard, elle se voit offrir une jolie pierre ponce par le randonneur alsacien, il faut dire qu’elle faisait très malheureuse assise au pied de son arbre !!!

En montant au Puy de la Coquille à 1152 m, nous découvrons un point de vu à 360°, magnifique.

Nous redescendons par des chemins bordés de noisetiers, de bruyères, de sapins et de hêtres.

Il est temps de découvrir notre hébergement au gîte Espace Volcan Laschamps à St Genès Champanelle, avec vue sur le Puy de Dôme.

5 par chambre, c’est sympa cette ambiance « colonie de vacances ». Une bonne douche et le jeu de tarot est sortie pour les uns, du papotage pour d’autres avant de nous attabler pour un très bon repas. La bonne humeur nous anime, mais la fatigue est là et le marchand de sable ne tarde pas à passer.

J 2 PUY DE LASSOLAS ET PUY DE LA VACHE 7 KM ET 300 M DE DENIVELE

Ce matin, nous partons gravir le puy de Dôme. En arrivant sur place nous sommes étonnés de trouver un monde fou !!! C’est le trail du sentier des muletiers. Nous n’allons pas rester dans cette foule et après concertation, nous décidons de faire la rando que Jean-Pierre avait prévu pour le lendemain.

Nous démarrons de la Maison du Parc Naturel des Volcans d'Auvergne.

Nous allons découvrir des cratères dit « égueulés ». Ce sont les benjamins de la Chaîne des Puys, ils auraient environ 8500 ans. Cette configuration est due à une coulée continue de lave au moment de l'éruption, ce qui a empêché le cratère de se refermer. Cette coulée de lave, en se solidifiant, a constitué les Cheires d'Aydat, sorte de barrage naturel à l'origine des lacs de la Cassière et celui d’Aydat. Pour se faire, nous devons effectuer l’ascension du puy de Lassolas qui culmine à 1187 m. Le chemin est raide dans les éboulis. A chaque pose, il suffit de se retourner pour découvrir un panorama époustouflant. Une telle vue, ça se mérite !!!

Nous admirons les scories d’une couleur allant du rouge au noir.

Il y a une belle dépression entre les deux puys, la descente est raide, il faut maintenant faire l’ascension du puy de la vache à 1167 m. Un panorama incroyable s’offre à nos yeux et pour prolonger cet émerveillement nous allons y pique-niquer.

La descente se fait par toute une série de marches. Cet aménagement a été fait pour éviter l’érosion.

Mercedes est un peu fatiguée, avec Odile elles prennent un raccourci. La visite de la maison du parc est intéressante, Vincent et l’autre Odile en profitent pour faire les lézards sur un muret !!!

Allez, nous rentrons, une bonne bière pression bien fraîche nous fait envie. C’est donc tout naturellement que nous nous installons sur la terrasse du gîte, toujours avec une très belle vue sur le Puy de Dôme.

Après la douche les filles font une partie de babyfoot endiablée. C’est tellement agréable de se « lâcher ». Un joyeux repas autour d’une truffade et il est temps de nous reposer. Après une partie de tarot pour certains… 

 

J3 PUY PARIOU ET TOUR DU PUY DE DÔME 12 KM ET 350 M DE DENIVELE

Ce matin le soleil est en berne, il y a de la brume sur le sommet du puy de Dôme.

Jean-Pierre propose de faire le puy Pariou. Ensuite nous ferons le tour du Puy de Dôme à défaut d’y monter. Ce volcan endormi culmine à 1465 m. Il est surmonté d’une antenne relais. Depuis 2012 il n’est plus possible d’y monter en voiture. L’ascension se fait à pied ou par un train à crémaillère. Dernière précision, il est classé « grand site de France » depuis 2008.

Nous démarrons du col de Ceyssat à 1078 m en direction du puy Pariou. Nous sommes sur de beaux chemins boisés, beaucoup de noisetiers et de hêtres.

A la sortie des bois, le chemin monte et serpente entre les bruyères. D’un côté le puy de Dôme avec son écharpe de brume, de l’autre le Pariou. Nous admirons le panorama.

Rapidement, nous voici au pied du volcan, il va falloir monter, naturellement. L’ascension se fait par un unique chemin aménagé de 500 marches environ pour 250 m de dénivelé !!!! Haut les cœurs…. Plus nous montons, plus nous découvrons un merveilleux paysage. Le Pariou est un site privé appartenant à 95 propriétaires.

La récompense est au bord du cratère : soyons précis, ce sont deux cratères emboîtés. Celui qui est au centre fait 200 m de diamètre et 90 m de profondeur. Actuellement, il n’est plus possible d’en faire le tour.

La vue est magnifique sur 365°, la ville de Clermont Ferrand offre son panorama avec sa cathédrale très typique en pierre de lave noire, elle n’est qu’à 10 km.

Pas question de rester pour la pause repas, le vent se lève, la brume arrive. Le temps change vite, nous sommes en montagne. Nous n’aurons que quelques gouttes. Après avoir immortalisé ce beau volcan, nous poursuivons notre rando autour du Puy de Dôme.

Annie et Murielle sont chargées de trouver l’endroit idéal pour le pique-nique. Les Patrachous ont pour habitude de choisir très soigneusement le lieu de leurs agapes !!!!

Les chemins sont couverts de lave noire, voici une hêtraie où nous nous enfonçons un peu pour découvrir une très belle clairière. C’est là que nous allons manger.

La rando se poursuit par des chemins larges et bien entretenus. Au bout de quelques kilomètres, il faut se préparer à monter. Un peu raide, mais super beau au milieu de la forêt. 

Voici le parking, nous sommes contents de retirer les chaussures de rando. Assis sur les pierres, nous attendons deux retardataires. Nous encourageons Mercedes pour les derniers mètres. Le président est resté avec elle, par solidarité, dans la dernière montée. Il a une grande responsabilité et se fait un point d’honneur à tous nous ramener sains et saufs !!!!

Il faut déjà songer au retour. Nous nous séparons après une pause boisson.

 

Ce week-end a été une merveilleuse découverte dans la joie et la bonne humeur.

Des images plein la tête et un grand bol d’air. Merci Jean-Pierre pour les circuits et le guidage, merci Annie pour l’organisation générale, merci à tous pour la super ambiance.

A bientôt pour d’autres aventures.

                                                                                                                                  Odile

20170902_130247

 

20170902_132936

20170902_134950

20170902_134958

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20170902_171803

20170903_094544

20170902_134950

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1010171 VUE SUR LE PUY DE DÔME DEPUIS LE GÎTE

20170903_121410

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20170903_121513

20170903_164526

P1010182 LA PENTE EST RUDE SUR L'ASSOLAS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20170904_120006

P1010179 ONT MONTENT L'ASSOLAS

P1010196 DESCENTE PUY DE LA VACHE

P1010183 ASCENSSION DE MARIE ASSOLAS

P1010196 DESCENTE PUY DE LA VACHE

P1010199 LES PATRACHOUS

 

 

P1010220 ESCALIER DU PARIOU

P1010173 EQUIPEMENT

P1010227 OEILLET

P1010173 EQUIPEMENT